Les primes de nuit, d’ancienneté ou le 13e mois seront désormais du ressort du patron. De quoi ouvrir la voie à des changements sur la fiche de paie.

Parmi le lot de nouveautés que contiennent les ordonnances réformant le code du travail, présentées jeudi 31 août par le gouvernement, la nouvelle articulation entre la branche et l’entreprisepourrait faire grincer des dents bien plus d’un salarié. Dès l’été, des syndicats comme la CFE-CGC et la CGT n’ont d’ailleurs pas tardé à pointer les dangers de cette réforme, estimant qu’elle risquait de leur faire perdre de l’argent.

Tiphaine THUILLIER – le 04/09/2017 – lexpress,fr

Pour accéder à l’aticle intégral, cliquez-ici