Plans de départ volontaire « pour rajeunir la pyramide des âges », écrémage des salariés avant la vente de l’entreprise… La réforme du code du travail va loin.

Améliorer la capacité d’adaptation des entreprises, attirer les groupes étrangers, ne pas décourager les repreneurs potentiels d’un fonds de commerce. Le gouvernement n’est pas à court d’arguments pour permettre aux entreprises de couper dans leurs effectifs. Voici ce qu’il a prévu dans le cadre de ces ordonnances.

Par Marianne Rey publié le

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez-ici